L’action de système du projet Accessit

Le projet Accessit s’inscrit dans le développement d’un secteur d’activité réunissant patrimoine culturel, nouvelles technologies et tourisme. Il a débouché sur la création d’un Réseau Transfrontalier de Laboratoires, conçu sur le modèle expérimenté dans le cadre des projets LAB.net (Interreg IIIA), en faveur de la mise en valeur des centres historiques, et LAB.net plus (PO Italie-France Maritime), portant sur l’élaboration de projets de développement local.

L’action du Réseau des Laboratoires Accessit a été menée dans le souci de répondre aux nouveaux usages collectifs du patrimoine culturel et, en particulier, aux nouveaux modes de consommation du temps libre, aux nouvelles pratiques de loisirs et à l’impact des technologies sur le secteur socioculturel.

La mise en valeur du patrimoine culturel et identitaire a été identifiée comme un axe essentiel de la protection et de la conservation du patrimoine et comme un aspect fondamental du droit d’accès à ce patrimoine, conformément aux dispositions règlementaires. Le Réseau des Laboratoires a ainsi entrepris dans les territoires transfrontaliers une série d’actions, d’études et de projets répondant à un nouveau contexte social, caractérisé par une redéfinition des usages collectifs ; l’usage de nouveaux moyens de communication ; la possibilité d’un développement intégré des politiques de la culture, du tourisme et de l’innovation technologique ; l’importance croissante des questions liées à la mise en valeur et à l’accès au patrimoine culturel transfrontalier. Une grande importance a également été accordée à la promotion culturelle visant à sensibiliser les populations locales grâce à des actions d’échanges intergénérationnels et de promotion de métiers et des savoirs anciens.

Dans cette optique, le Réseau Transfrontalier de Laboratoires est parvenu à développer les relations entre les différentes collectivités territoriales impliquées dans le projet, les institutions régionales et les porteurs de projets locaux. Il a également favorisé l’échange et l’application de bonnes pratiques, identifiées sur la base de l’expérience accumulée ou récemment acquise.

Les activités du Réseau des Laboratoires ont consisté dans la recherche active et la production de projets et d’études destinés au partenariat. Le Réseau s’est également chargé de l’action ciblée des sous-projets, sur lesquels débouchera la phase de conception, avec la réalisation des infrastructures prévues par le projet Accessit.

Une autre action fondamentale du Réseau s’est traduite par l’élaboration d’outils technologiques qui ont permis – et qui permettront – aux acteurs directement et indirectement impliqués dans le projet, d’échanger des informations, dans une optique de développement local durable. Cette approche intégrée découle de l’idée que des synergies et des complémentarités peuvent être trouvées entre l’industrie touristique et le patrimoine artistique et culturel, sans remettre en cause le principe fondamental du projet : amener la population locale à prendre conscience de la valeur de son identité culturelle et de la nécessité de sauvegarder et de mettre en valeur la mémoire collective liée au patrimoine culturel et à l’identité des territoires transfrontaliers, grâce notamment à l’échange de connaissances entre les générations.

Grâce au Réseau des Laboratoires, l’action de système a atteint les objectifs spécifiques suivants :

  • Encourager la création puis l’élargissement d’un réseau stable de coopération transfrontalière en faveur du développement territorial, du patrimoine culturel et de l’identité locale ;
  • Accroître, par une action conjointe et complémentaire, la mise en valeur du patrimoine culturel et de l’identité territoriale des zones frontalières, en vue du développement d’un tourisme culturel de qualité ;
  • Protéger et mettre en valeur la mémoire collective liée au patrimoine culturel local, et l’identité des territoires frontaliers ;
  • Accroître la fréquentation des sites du patrimoine culturel transfrontalier grâce à l’identification de solutions innovantes permettant d’améliorer son accessibilité physique et culturelle ;
  • Améliorer la connaissance du patrimoine historico-culturel grâce aux échanges intergénérationnels.